only.jpg

(Documentaire réalisé par Margot Notari - Août 2020)

Originaire de Normandie, Romain s’est installé en Bretagne en 2015 après avoir vécu 4 ans à Paris.

 

Issu d'une formation cinématographique et théâtrale, il est fasciné depuis longtemps par l'image, la culture populaire, les stéréotypes et la question du genre.

 

Il réalise des oeuvres artistiques décalées, décomplexées, sombres mais à la fois très colorées. Un monde revisité, fantasmé et ouvertement queer.

 

Il travaille beaucoup sur la lassitude et le corps. Le corps est partout sur les réseaux  sociaux et dans les magazines, il devient, pour beaucoup une addiction vers la course à la perfection, quand à la lassitude, elle est le reflet de notre génération.

Volontairement, il reprend les clichés de la culture gay qu’il détourne afin de mettre notre monde en lumière, autant dans ce qu'il a de meilleur comme de pire (solitude, superficialité, surconsommation, violence, addiction, sexe, politique …)

Ses personnages sont des marginaux, exclus ou montrés du doigts (gay, femmes, trans-genre, drag-queen...) qui, le temps d’un cliché, deviennent des héros/combattants. Ils cherchent à s’en sortir tout en subissant le poids de notre société, comme une majorité de la population.

Ce qu'il aime également, c’est prendre volontairement le contre pieds des magazines et de la publicité où majoritairement la femme est montrée comme un objet de désir. Dans ses créations, ce sont les hommes qui jouent ce rôle et il rattrape à sa façon, toute ces années où la femme n’a pas eu sa vraie place. Il dénonce d’ailleurs la violence physique ou sexuelle subie par le sexe féminin sur deux de de ses clichés et dans d’autres, la femme devient le “mâle alpha” : Il était temps.

Il était important pour lui de garder de la magie dans ses mises en scène, banaliser l’homosexualité et faire rêver tout en apportant des messages forts, sans tomber dans le pathos ou le mélodramatique avec des couleurs ternes.

 

Construisant ses photographies de A à Z, il est un touche à tout. Il crée la mise en scène, cast les modèles, fabrique le décor, l'habillage de celui-ci et enfin, il réfléchit à l'éclairage. Il utilise une lumière continue pour un effet plus cinématographique et il lui faut entre deux et trois semaines afin de réaliser une nouvelle photographie.

ACTUALITES

Février à Avril 2019 : Exposition "Stéréotypé" : Sur les murs de l'âne à thème (Rennes)

Juin 2019 : Petit marché de l'art (Rennes)

Novembre 2019 : Exposition "Dream" : Sur les murs de La part des anges (Rennes)

Kostar magazine : Article dans l'édition de Décembre/Janvier

Bridgeman Studio Awards 2019 :  Concours photos Décembre 2019, dans les 100 finalistes sur 3000 candidatures

Lens exposure Award 2020 : Critique ci-dessous

Nos plus belles nuits ; Concours photos Juin 2020 / Gagnant

Paris Match : Publication numéro Septembre 2020 

Critique reçue suite à ma participation au Lens culture exposure awards, rédigée par un rédacteur du milieu artistique New-Yorkais :

ICI

© 2020 Romain Berger. Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur

ROMAIN BERGER - romainbergerphotos@gmail.com - 0658581364

www.romainberger-photography.com

RENNES - SIRET : 53835479600038